Présentation de la démarche

Face aux nombreuses problématiques et aux enjeux importants concernés par la rivière, les acteurs de la Durance se sont unis à l’initiative du SMAVD, pour engager une démarche de gestion globale concertée prenant en compte les usages et les aménagements existants. La concrétisation de cette nouvelle politique s’est faite au travers du Contrat de Rivière du Val de Durance qui s‘étend sur les 230 km (sur 300 km au total) que la Durance parcourt depuis le barrage de Serre-Ponçon jusqu’au Rhône. Cette démarche réunit l’État, la Région PACA, l’Agence de l’eau RM&C, les 4 départements des Alpes-de-Haute-Provence, des Hautes Alpes, des Bouches-du-Rhône et de Vaucluse, EDF, ainsi que le SMAVD et à travers lui les 78 communes riveraines de la Durance. Cette démarche associe également l’ensemble des acteurs et usagers de la rivière. Le Contrat de Rivière a pour objectif de développer un mode de gestion équilibré de la rivière à l’échelle de son périmètre et du bassin versant.

Plus précisément il s’agira :
- de favoriser la solidarité de bassin auprès de tous les acteurs,
- de satisfaire les usages tout en préservant la qualité patrimoniale,
- de rechercher un nouvel équilibre morphologique du lit,
- de gérer l’espace alluvial en conciliant les usages et la préservation de la ressource,
- d’améliorer la sécurité des populations en réduisant le risque inondation,
- de protéger et mettre en valeur les milieux naturels et les paysages,
- de développer l’image patrimoniale de la Durance auprès des populations.

Ce Contrat de Rivière, qui est animé et porté par le Syndicat Mixte d’Aménagement de la Vallée de la Durance est suivi par le Comité de Rivière de la Vallée de la Durance qui est composé d’environ 80 personnes réparties en trois collèges : Elus, Administrations, Usagers. L’étude globale de la Basse et de la Moyenne Durance, achevée en 2001 apporte des propositions novatrices qui constituent le socle du Contrat de Rivière. Cependant, si l’essentiel des connaissances semble acquis, certains thèmes ont nécessité des investigations complémentaires préalables à l’élaboration définitive du Contrat de Rivière.

Ces études complémentaires ont ainsi porté sur :
- l’extension de la connaissance du fonctionnement de la Durance entre Serre-Ponçon et l’Escale et l’étude de proposition d’aménagement et de gestion ;
- l’étude des usages de la rivière ;
- l’étude de l’amélioration du fonctionnement des seuils situés au droit d’Avignon ;
- l’expérimentation des nouvelles modalités d’essartement ;
- le bilan de la qualité des eaux ;
- l’avant projet de restructuration des systèmes de protection contre les crues de plusieurs secteurs particulièrement sensibles ;
- la préparation du cahier des charges de l’étude des usages de l’eau et de la gestion de la ressource ;
- l’étude d’amélioration du transport solide.