Décolmatage du lit en amont de Sisteron

En 2012 un lâcher de décolmatage a eu lieu dans la nuit du 22 au 23 octobre ; D’un débit de 40 m3/s, il a concerné le tronçon Espinasses - La Saulce.

Ce lâcher s’insère dans une série d’expérimentations menées par le SMAVD, dans le cadre d’un partenariat technique et financier avec EDF, l’Agence de l’Eau RM&C, l’ONEMA, l’Etat, le Conseil Régional PACA et les Conseils Généraux et fédérations de pêche des Alpes de Haute Provence et des Hautes Alpes.

En effet, entre Serre-Ponçon et Sisteron, la qualité de l’habitat aquatique est aujourd’hui dégradée par le colmatage de la Durance lié à la faiblesse des débits qui y transitent et aux apports de limons des affluents. Depuis une trentaine d’années, on observe en effet un enlimonement du cours, un développement des algues, une réduction populations de poissons et de micro organismes benthiques, un dysfonctionnement grave de l’écosystème - relation Durance/nappe phréatique modifiée, une disparition des sites de reproduction des espèces les plus exigeantes (apron, truite), une perturbation des équilibres physico-chimiques, etc.

Face à cette situation, le SMAVD souhaite tester l’efficacité de lâchers effectués aux barrages d’Espinasses et de la Saulce, qui "nettoieront" superficiellement les sédiments fins (sables et limons) du fond du lit et limiteront les développements végétaux.

Les lâchers réalisés à la Saulce ont également pour conséquence d’assurer un autocurage du lit de la Durance dans la queue de retenue de Saint-Lazare, après les opérations de curage du lit programmées par EDF, permettant ainsi le maintien de bonnes conditions d’écoulement des eaux.

Une phase d’expérimentation est nécessaire afin de vérifier l’efficacité de ces lâchers, en même temps que leur innocuité sur le milieu.

Les rapports d’analyse des lâchers de 2007, 2009, 2010, 2011 et 2012 sont téléchargeables ci-dessous.