Comité de pilotage du 13 mars 2009

Le 13 mars 2009 à 9h30 au château de Cadarache s’est déroulé un comité de pilotage Natura 2000 – Durance. Cette instance participative est présidée par Jérôme Dubois, maire de Volx, et réunit tous les représentants des acteurs concernés par Natura 2000 : élus, usagers, agriculteurs, entreprises, administrations…

L’ordre du jour était :

- 9h00 : Accueil
- 9h30 : Début des travaux : Présentation de l’avancement des inventaires naturalistes, présentation du diagnostic global socio-économique et socio-culturel et définition des zones à enjeu.
- 12h30 : Repas
- 14h30 : Reprise des travaux : Échanges sur les secteurs à enjeux et préparation des réunions de secteur, organisation du travail et de la concertation pour les mois à venir.
- 16h30 : Fin des travaux

A ce jour la phase de diagnostic menée dans le cadre de l’élaboration du document d’objectifs Natura 2000 est en voie de finalisation.

Les inventaires naturalistes ont été lancés en avril 2008. Un marché a été passé avec le bureau d’étude Naturalia, qui a fait appel à des spécialistes de chaque discipline.

La crue du printemps 2008 a bouleversé le déroulement de l’étude puisque les milieux et les espèces vivant dans le lit de la rivière ont été balayés. Ainsi, les études concernant les Insectes et les Batraciens et les Habitats nécessiteront des compléments au printemps 2009.

En revanche, en ce qui concerne les Oiseaux, Castors, Poissons et Chauves-souris, les premiers résultats sont disponibles :

Les oiseaux :

Les premiers résultats d’inventaires ont confirmé l’importance de la Durance pour les oiseaux nicheurs, hivernants et migrateurs.

Tous les milieux duranciens sont intéressants du point de vue de l’avifaune :
- les iscles de galets accueillent la sterne Pierragarin
- les berges sablonneuses l’hirondelle de rivage ou le guêpier d’Europe
- les pelouses sèches sont le refuge de l’outarde et de l’alouette Calandre
- les forêts alluviales sont le lieu privilégié de nombreuses espèces nicheuses, comme le milan noir
- tandis que les eaux calmes des plans d’eau sont propices au héron pourpré, blongios nain, canard, foulque…

Cette richesse fait de la Durance le site ornithologique le plus riche de PACA après le delta du Rhône.

Les castors :

Le castor, autrefois présent dans le Rhône et la Basse Durance puis quasiment disparu au début du XXième siècle, a recolonisé la Durance de l’aval vers l’amont : une centaine de cellules familiales ont été recensées par l’étude !

Les poissons :

La Durance est un des derniers refuges de l’Apron du Rhône. Ce poisson est en voie de disparition à l’échelle mondiale. Le site Natura 2000 de la Durance doit donc relever le défi de reconquête de l’Apron.

Le retour de l’Alose en Basse Durance est également un enjeu majeur pour le site. Pour cela, il faudra favoriser une meilleure circulation du Poisson vers ses frayères potentielles de Durance.

Les chauves-souris :

Ces petits mammifères sont tous protégés au niveau mondial, tant ils sont menacés. La Durance recèle une grande richesse en chauves-Souris. Insectivores vivant souvent très proches des agglomérations, où elles gîtent dans le patrimoine bâti, ou dans les parois rocheuses, les chauves-souris utilisent en particulier la vallée de la Durance comme territoire de chasse.

L’étude socio-économique

L’objectif du réseau Natura 2000 est de favoriser la biodiversité, tout en tenant compte des exigences économiques, sociales, culturelles et des pratiques locales. Ainsi, le SMAVD a-t-il souhaité conduire également une étude approfondie de ces pratiques et usages.

L’étude des usages socio-économiques et culturels a été confiée au bureau d’étude Elan, associé à CEREG Territoires. L’objectif de cette étude est de bien cerner les pratiques, le rôle et les projets des acteurs de la Durance afin de construire la démarche Natura 2000 avec eux.

En effet, contrairement à beaucoup de sites Natura 2000 où les usagers sont ciblés (par exemple un site forestiers d’une centaine d’ha ne concernera que quelques forestiers, chasseurs et promeneurs), le site de la Durance, d’une surface de plus de 15 000 ha, se caractérise par la diversité de ses usages et donc des personnes concernées.

L’étude se déroule en 2 phases. La première phase s’est achevée en décembre 2008, elle a abouti a un diagnostic général des pratiques sur le territoire.

Elle a été aussi pour le SMAVD l’occasion de lancer une concertation élargie qui se poursuivra tout au long de l’année 2009.

Perspectives

A la suite du comité de pilotage, le SMAVD poursuivra la concertation en organisant des réunions par secteur en mars et avril, tout le long de la Durance. Ces réunions sont l’occasion de partager avec les élus locaux et représentants des activités socio-économiques du secteur le diagnostic naturaliste et socio-économique, avant sa validation finale en juin.

Les versions pdf des documents projetés en séance sont disponibles ci-dessous :

Compte-rendu du Comité de Pilotage du 13 mars 2009 :

Contexte :

Diagnostic socio-économique :

Inventaires naturalistes :

Secteurs :